Valentin – ingénieur mécanique

By 29 octobre 2019 novembre 4th, 2019 Interview, kickers

Valentin, ingénieur mécanique

+ Hello Valentin, tu nous parles un peu de ton parcours ?

J’ai fait un BTS CIM (conception et industrialisation micro-mécanique) et ensuite j’ai travaillé pour

  • Nanoracing (bureau d’étude de conception de micro-drones de course)
  • Skydrone (gestion du BE, on développait des drones pour le cinéma, l’humanitaire et le militaire)

J’étais technicien pour les deux.

+ Comment est-ce que tu as trouvé Kickmaker ?

Grâce à Vincent Leroux, un ancien collègue (devenu pote) de Nanoracing. Je suis ensuite allé voir le Linkedin de KM et en voyant les posts, j’ai postulé.

+ Pourquoi avoir choisi le domaine de l’industrialisation ?

Pour pouvoir suivre un projet de A à Z, de l’idée papier jusqu’au produit, ce que je ne faisais pas avant. Avant, j’étais dans le prototypage et on faisait des produits uniques. Là, on peaufine un maximum et on peut voir un projet réalisé dans les mains de plusieurs personnes. Ça évite le travail bâclé, c’est plus rigoureux

+ Tes missions chez Kickmaker ?

Pour l’instant je travaille pour un seul client, Stago + j’aide un collègue sur son projet perso. Chez Kickmaker, les ingénieurs sont incités à porter un projet technologique personnel et à être aidé par la communauté.

+ L’ambiance chez Kickmaker, c’est ?

Clairement cool, ce qui m’a plu chez kick, c’est l’entraide et la polyvalence des missions, on travaille sur tous les sujets et c’est assez kiffant. Et grosse ambiance dynamique, ça fait la différence.

+ Tu te vois évoluer comment ?

Personnellement : Kick me permet de me professionnaliser un maximum et m’aidera quand je déciderai de lancer mon projet perso.

+ D’autres choses que tu aimerais nous dire ?

L’ambiance générale : régulièrement des activités avec l’équipe sont organisées et on se sent vraiment comme une communauté, on est tous ensemble pour faire grandir la boîte et se faire kiffer à la fois.

Prêt à rejoindre l'aventure ?

Leave a Reply