Q&A 1 : que faut-il fournir à l’industrialisateur pour un devis ?

By 9 avril 2020#hardware
questions et réponses indusrialisation kickmaker

Chez Kickmaker, nous traitons les projets au cas par cas. Néanmoins, certains conseils généraux peuvent être appliqués. 

1/ Plus il y a de données d’entrée, plus nous sommes précis dans le devis

Tous documents créés par les porteurs de projet nous sont utiles : 

  • Brief client
  • Livrable espéré
  • Cahier des charges ou PRD (pour en savoir plus sur le PRD), avec les besoins par métier (au mieux)
  • Document de TRL (Technology Readiness Level)/MRL (Manufacturing Readiness Level). Il est intéressant pour un porteur de projet de pouvoir situer son projet sur une échelle de TRL et donc de connaître le niveau de maîtrise de la technologie de son projet (pour notamment mesurer le niveau de risque/inconnu du projet). Le MRL permettra d’évaluer le niveau de maturité (PoC vs Prototype fonctionnel)
  • BOM (Bill Of Materials) -> pour en savoir plus : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la BOM
  • Rendu design 3D
  • Prototype fonctionnel

Chaque document fourni permettra de confirmer l’évaluation du TRL et MRL et donc définir les charges restantes et le niveau de risque associé à ces dernières.

Nous pouvons proposer un devis avec peu de données d’entrée, mais il restera très estimatif. Les devis que nous créons sont des devis à tiroir, par workpackage. 

2/ Nous étudions chaque devis au cas par cas et chaque devis est co-construit avec le client

Chaque projet est unique, on ne peut donc pas faire de généralités. De plus, nous ne fonctionnons pas en mode client mais en mode projet. Si un client nous présente plusieurs projets, chaque projet sera traité indépendamment des autres (ou mutualiser par problématiques techniques si cela a du sens). C’est pourquoi faire un devis prend beaucoup de temps, et moins il y a de données d’entrée, plus Kickmaker sera obligé de prendre de la marge pour maîtriser le risque. 

Nous conseillons aux startups de faire un premier prototype seules, d’avancer sur leurs études de marchés et leurs spécifications des besoins et de nous contacter pour de l’audit, du budget advisory ou lorsque le prototype fonctionnel est prêt à être optimisé pour la production.

Chaque devis est co-construit avec le client, et est le fruit d’une discussion qui prend en compte les impératifs projet jusqu’au compromis Qualité/Coût/Délais.

3/ Nous ne travaillons pas avec un cahier des charges fixe

On sait combien il est difficile pour un porteur de projet de définir les spécifications et de construire son cahier des charges ou un PRD. Dans un process de développement, au sein d’un bureau d’étude classique, un cahier des charges est fixé au début du projet et chaque modification entraîne un avenant au contrat. Chez Kickmaker nous savons qu’un projet ne peut pas être défini complètement dès son commencement sans brider l’innovation. Nous travaillons donc de façon agile et essayons au maximum d’évoluer avec les besoins du client dans la mesure d’une charge constante (ainsi un nouveau besoin qui impacterait pas ou peu le projet ne donnera pas lieu à un avenant alors qu’un changement majeur sera discuté). Kickmaker propose toujours au client des choix au client en mesurant les pros & cons de chacune et leurs impacts sur le projet. Le client reste le seul décideur. 

Leave a Reply