Makers VS industrialisation, quelles différences ?

By 24 mars 2020 mars 27th, 2020 #hardware, Industrialisation

MAKERS

Les makers constituent un mouvement, une culture apparue il y a une dizaine d’années et se réclamant en partie de la mouvance du logiciel libre née aux États-Unis dans les années 60. Ils se réapproprient les technologies, innovent et bricolent dans des tiers-lieux, ateliers, fablabs et makerspace en plaçant la pédagogie, le partage et la co-création au coeur de leurs valeurs. Ils disposent d’un parc de machines de prototypage rapide (CNC de fraisage, imprimantes 3D) qui leur permettent de produire des objets en exemplaire unique ou en très petites séries. Ils créent pour leur usage personnel, collectif ou dans le but de faire des POC (Proof of Concept) ou des MVP (Minimum Viable product) préalables au processus d’industrialisation produit. Ils utilisent des composants déjà présents sur étagère et ont généralement des ressources limitées.
Média français intéressant sur l’actualité des makers : https://www.makery.info/

INDUSTRIALISATION

L’industrialisation est un processus robuste, fiable, reproductible et répétable.
Le verbe « industrialiser » signifie produire ou exploiter, selon des méthodes industrielles. L’industrialisation est composée de plusieurs étapes successives destinées à préparer un produit à la production en série. Elle commence après les poc pour Proof Of Concept (faisabilité des fonctions) et se poursuis même après la livraison via des processus d’amélioration continue. Elle nécessite de nombreuses compétences et expertises : chef.fe de projet, ingénieur.e mécanique, électronique, software, méthode, process, qualité et certification ainsi qu’une supply chain adaptée afin de suivre les approvisionnements qui alimentent la production. En phase d’industrialisation il n’est plus question d’utiliser les imprimantes 3D mais il est nécessaire de fabriquer un outillage série spécifique tel que les moules d’injection plastique adapté à la série.. Les ingénieurs doivent prendre en compte dans leur conception de produits toutes les contraintes d’industrialisation et doivent pour cela avoir une parfaite connaissance des procédés industriels. L’industrialisation demande d’appliquer des normes, se conformer à la réglementation, de standardiser les process et la production.

Pour en savoir plus sur le prototype industriel : https://www.kickmaker.fr/quest-ce-quun-bon-prototype-industriel/

KICKMAKER : Maker & Industrialisation

Chez Kickmaker, nombre de nos ingénieurs industrialisation sont également des makers accomplis à l’instar de Quentin, membre administrateur d’un Fablab ; Silvio, créateur d’un vélo électrique et bricoleur de génie ; Robin, concepteur d’une borne d’arcade dans un vieux piano ; Sébastien, inventeur d’un module de jeu pour kart permettant de reproduire Mario Kart sur piste ou encore Vincent, féru de drones, à la fois pilote et créateur. Le développement de projets est rendu possible chez Kickmaker grâce à une zone proto, la mise à disposition de machines et d’outillage mais également un programme de soutien interne à la création qui permet aux ingénieurs de disposer de ressources financières, intellectuelles et d’ingénierie.

Leave a Reply